• Sébastien Cambet

COMMENT VAINCRE LE SYNDROME DE L'IMPOSTEUR QUAND ON EST ENTREPRENEUR ?



“C’est un coup du hasard, j’ai de la chance”, “Je ne suis pas un expert”, “je n’ai pas les compétences”, “Ils vont se rendre compte qu’ils m’ont surestimé(e)”, “Je ne serai pas à la hauteur”, etc. Si tu te poses toutes ces questions en permanence, tu es peut-être atteint du syndrome de l’imposteur. Ce dernier peut représenter une véritable menace pour ton business, notamment si tu es entrepreneur. En quoi consiste-t-il ? Est-il possible de le surpasser ? Découvre tout de suite dans cet article, comment vaincre le syndrome de l’imposteur quand on est entrepreneur.


Quel est le concept du syndrome de l’imposteur ?


Le concept du syndrome de l’imposteur, aussi appelé syndrome de l’autodidacte ou complexe de l’imposteur, a été théorisé en 1978 par Pauline Rose Clance et Suzanne A. Imes. À l’inverse de l’effet Dunning-Kruger où les incompétents se pensent être les plus doués, le syndrome de l’imposteur touche les individus qualifiés. ll s’agit d’un doute maladif psychologique permanent qui pousse des personnes compétentes à douter de leurs aptitudes.


Selon les deux théoriciennes, 70% de la population se serait un jour retrouvée dans une situation de doute quant à leur légitimité dans le monde professionnel. Kevin Chassangre et Stacey Callahan déclaraient quant à eux, que près de 20% de la population présentait ce syndrome en 2017.


Quels sont les signes d’apparition du syndrome ?



Plusieurs signes montrent l’apparition ou la présence du syndrome de l’imposteur. Ils sont détectables en analysant ton comportement :

  • Tu te sens dans une position d’imposture car tu ne te sens pas légitime. Tu as l’impression de tromper ton monde, de le duper. Tu doutes de tes capacités et tu penses ne pas mériter ta réussite.

  • Tu as peur d’être démasqué(e) et tu développes un sentiment de peur, de stress, d'angoisse, d’anxiété. Tu ne veux pas prendre le risque d’être humilié(e) ou jugé(e) par cette découverte. Dans ton cas, cela peut se traduire par une peur de t'exposer, de montrer ton visage et créer du contenu sur Internet.

  • Tu compares tes faiblesses aux forces de tes collègues de travail. Tu penses que tes concurrents dans ta niche sont trop forts.

  • Tu fais preuve d’un surplus de modestie, de gentillesse, de bonté et donnes crédit de tes accomplissements personnels à des facteurs ou acteurs extérieurs (ton entreprise, des circonstances favorables, etc.).

  • Tu te dénigres et minimises systématiquement tes compétences. Tu ne te considères pas à la hauteur de tes concurrents. Par exemple, tu ne penses pas être légitime pour conseiller, ou pour vendre tes formations.

  • Tu n’acceptes que difficilement les compliments de la part des autres et de ta part.

  • Tu développes des pensées négatives à ton égard et te montres perfectionniste et insatisfait(e) de tes résultats.

  • Tu te replies sur toi et tu es (ou deviens) introverti(e).


Quel est l’impact sur le travail et la vie d’un entrepreneur ?


Vaincre le syndrome de l’imposteur quand on est entrepreneur est primordial. Comme je te le disais en introduction, si tu n’essayes pas de remédier contre le syndrome, ton travail et le développement de ton business pourra en pâtir. Deux cas de figure reviennent fréquemment : la procrastination et la surpréparation.

Ces deux types de comportements sont adoptés par les personnes atteintes du syndrome lorsqu’une tâche importante doit être réalisée. C’est une fois de plus la peur d’être démasqué(e) ou évalué(e) qui pousse les imposteurs à ne pas révéler leurs capacités et amoindrir l’étendue de leur talent.


La procrastination (underdoing) est l’une des bêtes noires de l’entrepreneur accompli ou en devenir, et elle très présente chez les personnes atteintes du syndrome de l’imposteur. Reporter les tâches à accomplir permet de repousser le moment de confrontation avec le travail. C’est une échappatoire, un moyen de préserver l’estime de soi et d'échapper au stress.


À l’inverse, on retrouve la surpréparation et le travail excessif (overdoing). Cela consiste à consacrer beaucoup de temps au travail pour justifier des résultats positifs, non pas par ses capacités intellectuelles, mais par la quantité d’heures travaillées.


Quelles sont les techniques pour vaincre le syndrome de l’imposteur quand on est entrepreneur ?


N’aie pas peur, il existe bien des solutions pour arriver à vaincre le syndrome de l’imposteur. Il n’existe aucun traitement pour remédier à ce syndrome, tout simplement car ce n’est pas une maladie. En revanche, je te conseille de travailler pour corriger cette mauvaise habitude. Pour cela, tu peux faire un travail de restructuration mentale ou de gymnastique mentale.


La programmation mentale consiste à transformer tes pensées négatives en pensées positives. Je vais te donner un exercice simple et efficace si tu l’appliques au quotidien. Éradique les phrases négatives de ton discours, et utilise de phrases positives, c’est-à-dire en supprimant les “ne... pas”. C’est une manière de relativiser. Plutôt que de dire “Je ne connais pas grand chose à ce sujet”, tu peux dire “J’ai quelques connaissances à ce sujet”. La nuance est faible, mais elle n’en est pas moins notable et importante.


Comme nous venons de le voir, le syndrome de l’imposteur se traduit par une attitude néfaste pour le devenir d’un entrepreneur. Si tu ne mets pas en place les mesures nécessaires, il peut y avoir des effets négatifs sur ta productivité, ton épanouissement, ton développement personnel et sur ta carrière. Toutefois, il ne doit pas t’empêcher de lancer ton business. Tu n’es pas condamné(e) et tu ne dois pas abandonner. C’est pourquoi si tu es en perte de motivation pour monter ton business en ligne, je t’invite à participer à ma formation gratuite : Lancer son business en ligne en partant de zéro.



Penses-tu avoir déjà eu le syndrome de l'imposteur ? Dis-le moi dans les commentaires !


99 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout